L’Amnistie est accordée

Nov 23, 2023

S’est tenu ce jeudi 23 novembre 2023 au Palais de la Démocratie, la 11ème séance plénière du Conseil National de Transition consacrée à l’examen du projet de loi portant Amnistie générale pour les faits commis pendant les événements du 20 octobre 2022.  Cette assise a été présidée par la 2ème Vice-Présidente du CNT, Dr Khadidja Adoum Attimer en présence du Ministre Garde des Sceaux et des droits humains, du Ministre de la Réconciliation Nationale et de la Ministre Secrétaire Générale du Gouvernement

C’est dans le souci de préserver la paix et d’unir les tchadiens de tout bord que le gouvernement de transition a eu l’amabilité de rendre possible l’amnistie générale pour les faits commis le 20 octobre 2022. Il convient de noter que l’objectif premier de ce projet de loi est de parvenir à enterrer la hache de guerre et de se tourner vers une résolution véritable.

En effet, le 20 octobre 2022 un groupuscule de personnes se sont insurgés contre les décisions du Dialogue National Inclusif et Souverain. Des infractions multiples ont été commises et ont eu raison de plusieurs concitoyens.  Pour sortir vainqueur de cette tragédie, le gouvernement a engagé les pourparlers avec les leaders de cette insurrection afin d’apaiser le climat de tension qui pèse sur la transition et de parvenir sans anicroche à l’ordre constitutionnel. C’est dans cette optique qu’un accord a été signé à Kinshasa sous la houlette du désigné par la Communauté Economique de l’Afrique Centrale (CEEAC) son Excellence M. Felix Antoine TSHISEKEDI THILOMBO Président de la République du Congo. 

Pour le Ministre de la Justice Garde des Sceaux, le 20 octobre fut un événement tragique, mais l’amour des uns et des autres ont permis d’aboutir à un consensus qui facilitera la paix entre les fils et filles du Tchad.  Il salut par la suite le Ministre de la Réconciliation Nationale pour son soutient multiforme en tant que facilitateur auprès du Président de la République du Congo. Aussi, tient-il a rassuré les Conseillers Nationaux sur la réelle intention du gouvernement à tendre la main pour la refondation et l’unité d’un Tchad nouveau. 

Au cours de la discussion générale, les Conseillers Nationaux ont émis quelques préoccupations quant à l’amnistie accordée aux insurrectionnels du 20 octobre 2022. Ils affirment que cette amnistie ne doit pas occulte la réalité, mais que des leçons devraient être tiré au niveau sécuritaire en terme de maintien de la paix. Car il est bien beau d’absoudre les auteurs de ces faits de poursuite judiciaire, mais il serait encore meilleur de prendre des mesures pour que l’histoire ne se répète pas.  Quelques-uns s’accordent aussi à dire que ce projet de loi vient à point nommé surtout à la veille de la campagne référendaire qui constitue un maillon essentiel pour la refondation d’un Tchad nouveau. 

Le Ministre de la Réconciliation Nationale a pour sa part remercié le Partis les Transformateurs pour leur volonté à vouloir faire la paix, il tient d’ailleurs à rassurer la représentation nationale que les dispositions sont prises pour faciliter le retour de certains exilés, car il n’y a pas de paix sans justice et pas de réconciliation sans justice fini-il par renchérir.

Les Conseillers Nationaux ont adopté le projet de loi avec un vote de 145 pour, 2 abstentions et 6 contres. 

Dinamou jean

  1. CNT/Instances
  2. Actualité
  3. PCNT

Calender

« July 2024 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31